4 astuces pour négocier son salaire à l’embauche

ETIAH – VOEUX 2017
2 janvier 2017

4 astuces pour négocier son salaire à l’embauche

1. En amont : renseignez-vous sur les salaires du marché

Avant de vous rendre en entretien, informez-vous sur les niveaux de salaire pratiqués dans votre profession. Pour se faire, vous pouvez regarder les études menées par les cabinets de recrutement, utiliser les simulateurs ou encore les salaires du BTP publiés chaque année par Batiactu Emploi. Autre chose simple à faire : regardez les niveaux de salaire indiqués dans les offres d’emploi. Enfin, utilisez vos relations : les personnes en poste ou vos connaissances RH sont les mieux placées pour vous donner une idée des salaires pratiqués dans votre profession.

2.Fixez-vous une fourchette de salaire

Il faut bien comprendre que les salaires pratiqués varient en fonction de nombreux critères : taille de l’entreprise, lieu de travail, type de poste,… Il ne faut donc pas vous mettre en tête un niveau de salaire trop précis, mais plutôt une fourchette qui servira de base de discussion avec vos potentiels recruteurs.
Par ailleurs, soyez au clair sur ce que vous entendez par salaire : part fixe, part variable, mais aussi les autres composantes de la rémunération comme la participation, l’intéressement, 13ème mois, avantages en nature,…

3. Préparez vos arguments

Vous connaissez votre valeur, encore faut-il savoir vous vendre ! Pour convaincre le recruteur que vos qualités et compétences ont un prix, vous devez avant tout avoir confiance en vous. Montrez-lui que vous êtes prêt à vous investir à 100% dans le poste, expliquez en quoi vos compétences seront déterminantes pour mener à bien vos missions. Tâchez au maximum de vous démarquer de vos concurrents en appuyant sur vos particularités. Attention tout de même à ne pas tomber dans l’excès : en apparaissant trop prétentieux ou trop peu ouvert à la négociation, vous risquez d’agacer le recruteur qui finira par se reporter sur un autre candidat.

4. Et si le recruteur n’évoque pas la question ?

Dans la grande majorité des cas, le recruteur vous demandera directement vos prétentions salariales pendant l’entretien. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez tout-à-fait amener le sujet à la fin du rendez-vous sans passer pour une personne avide d’argent. C’est même plutôt une marque d’intérêt pour le poste, puisque vous montrez que vous vous y projetez.

Source Batiactuemploi – Dossier de l’emploi (04/10/2016)